Ado cybercréatif : un vrai atout

Ce n’est plus la peine de vous inquiéter si votre enfant passe son temps sur son ordinateur à poster des vidéos sur Youtube en comptant le nombre de « vues ». Il espère certainement faire partie de ces quelques stars du web qui totalisent des millions de connections sur leurs vidéos qui sont parfois de véritables œuvres d’arts ! Youtube, c’est 3 milliards de films visionnés par jour par plus de 450 millions de personnes ! Véritable phénomène, le site permet tout, y compris la mise en ligne de petits clips bricolés ou de sketchs à la manière de Norman, devenant véritablement un espace de création qui va développer le sens artistique des ados ! L’objectif étant de récolter un maximum de commentaires positifs et de faire le buzz, originalité, talent et humour doivent être au rendez-vous, quitte à recommencer sa petite vidéo des centaines de fois !

Trainer sur internet permettrait également de développer l’esprit critique. Comme de véritables artistes, les adolescents se familiarisent avec leurs outils (internet, les effets sonores, les montages) et s’inspirent du travail des autres (d’où les visionnages qui durent des heures et qui paraissent souvent exagérés par les parents). Observer et comparer leur permet de réaliser leurs propres travaux et si l’on veut aller plus loin, l’analyse qu’ils effectuent va les amener à distinguer les ficèles de la communication : les approches qui séduisent, celles qui sont destinées à faire consommer…

Créer ses vidéos et les mettre en ligne pousse aussi l’adolescent à s’exposer aux regards des autres. Dans sa scène, c’est-à-dire sa chambre, il se sent suffisamment en confiance pour affronter les autres et accepter les réactions. C’est notamment le cas pour les musiciens en herbe. Il peut découvrir que ce sur quoi il se focalise n’est pas perçu de la même manière par un regard extérieur ou au contraire qu’il devrait prêter plus d’attentions à d’autres aspects de ses vidéos qui ont plus. Enfin, pas d’inquiétudes, il a été prouvé que ces internautes visionnent des vidéos qui leur ressemblent (Norman, mais aussi Hugo tout seul par exemple), peu de risques donc qu’ils soient tentés d’aller voir ailleurs des choses qui ne leur correspondent pas du tout. On peut donc laisser les adolescents créer et poster leurs vidéos tout en vérifiant de temps en temps le contenu, car les cybercréatifs progressent et apprennent à mieux se connaître grâce à ça !

Vous avez aimé ce Post ? Aidez-vous à nous faire connaitre et partagez le !



Derniers Articles

Répondre

Soumettre le commentaire