Surdoués : les adultes aussi !

Surdoué adulte: un handicap ?Si l’on parle beaucoup des enfants lorsque l’on évoque une intelligence exceptionnelle, on oublie bien souvent qu’ils deviennent des adultes, et des adultes parfois en souffrance. Alors que l’on pourrait imaginer qu’ils ont toutes les cartes en main pour réussir leur vie, on s’aperçoit rapidement que la différence, comme lorsqu’ils sont enfant, est mal vécue. Difficultés à s’intégrer dans une société qui ne les comprend pas, idées reçues, impression d’être en décalage, 2 à 5% de la population souffriraient d’isolement du fait de leurs aptitudes. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la précocité ne se découvre pas forcément lorsque l’on est petit. Beaucoup d’adultes apprennent qu’ils ont un QI exceptionnel sans que personne ne l’ait jamais remarqué. Ennui à l’école ou impression d’avoir un handicap, parfois de petits détails peuvent mettre sur la voie à condition que l’on y prête attention.

Etre surdoué, c’est posséder un QI supérieur à 130.  Depuis des années, il a été prouvé que la précocité avait des origines génétiques et qu’elle varie avec l’âge. Si elle n’est pas détectée enfant, elle est parfois plus difficile à repérer à l’âge adulte car elle s’exprimera de manière détournée : dans l’art, l’imagination… Souvent mal compris, cet « état » peut entraîner une certaine forme de marginalisation ou de discrimination et conduire même à l’échec social, ce qui est tout à fait incompréhensible pour la plupart des individus « normaux » alors qu’il s’agit simplement de l’expression d’un malaise qui empêche du coup toute réussite. La quête de perfectionnisme qui ne quitte pas les surdoués peut également avoir ce genre de conséquences et pousser à un pessimisme extrême.

Pourtant, la précocité entraîne aussi des comportements très positifs. Par exemple, la motivation va être décuplée, les surdoués vont avoir tendance à se passionner à 100% pour une cause et ne sont jamais rassasiés. C’est pourquoi ils ont parfois l’image de personnes instables, qui passent d’une chose à l’autre sans l’approfondir. Il s’agit seulement de s’occuper l’esprit qui est sans cesse en mouvement !

Alors être surdoué, est-ce finalement un atout ou une faiblesse ? L’hypersensibilité est à l’origine de leur sentiment de rejet. Fragiles, ils se sentent incompris et se mettent d’eux-mêmes à l’écart. Il faut donc qu’ils apprennent à gérer leur différence pour s’intégrer plus facilement et paraître moins « étranges » aux yeux des autres !

Vous avez aimé ce Post ? Aidez-vous à nous faire connaitre et partagez le !



Derniers Articles

Répondre

Soumettre le commentaire